Partir en livre !

Au bout de la rue
Au pied des immeubles
Sous les arbres
Face aux jeux
Pas très loin
Tout près
Dès demain

L’illustratrice Carole Chaix nous rejoint pour Partir en livre et dessiner les jardins, les immeubles et les voisins.
Partir où ? En livre ? C’est où ça « En livre » … Ici, à Lille sud, près du jardin des cultures (rue André Gide). Il y aura à écouter, à raconter, à dessiner et même quelques surprises à emporter.

On vous retrouve mercredi 10, jeudi 11 et vendredi 12 juillet 2024 à partir de 16h30 pour des ateliers et des lectures.

Radio Fréquence Monde en Avignon

Faire le choix de ce que l’on écoute, là où tous les autres choix semblent vous échapper, c’est déjà cela.

Radio Fréquence Monde ouvre des dialogues sur l’exil, entre recherche, musique et poésie, du 3 au 13 juillet au théâtre de l’Isle 80. Si vous allez en Avignon cet été, c’est le moment de prendre vos places !

Le spectacle est suivi d’un bord plateau pour échanger sur la crise de l’accueil, les politiques d’inhospitalités et les résistances qui s’organisent à la frontière franco-britannique.

Un spectacle produit par Attacafa, avec Émilie Da Lage, Liza Callaert et Frédérique Lamblin.

Informations et réservation :
https://www.festivaloffavignon.com/spectacles/representations/3916-radio-frequence-monde

On peut toujours danser

Les mauvais jours finiront.
On peut toujours rêver.
On veut toujours y croire. Et créer. Ensemble.

Samedi à 18h et dimanche à 16h30,
nous serons sur les pelouses d’Euratechnologie à Lille.

Il fera beau pour vous présenter SUR LE FIL.
Une pièce dansée par le collectif La Turbulente, chorégraphiée par Sabine Anciant et mise en mots par Frédérique Lamblin.

Les mots au corps

Entre deux slogans, entre deux manifs.
Où serez-vous samedi après-midi ?
Nos désirs et les événements se bousculent.

Envie d’une suspension au cœur de l’étourdissement ?
On vous propose 15 MINUTES
DE LECTURE ET DE MASSAGE SHIATSU, EN DUO.
C’est à La Fabrique du Sud, entre 14h et 16h.
C’est pour tous et pour toutes, c’est gratuit et assez inédit !

La poésie est partout. Et sur nos pancartes.

C’est le retour du Fabuleux festival au Hangar(t) de Lille-Sud ! 9 jours de rencontres, de création, de festivités, autour de la lutte contre les discriminations LGBTQI+

Toute la programmation est ici : https://www.facebook.com/events/380018825010206?ref=newsfeed

On vous y attend MERCREDI 5 JUIN à 17h pour un atelier d’écriture de slogans politico-poétiques et de créations de pancartes.

Passons par les plaines. À découvert.

Les rendez-vous au jardin s’égrènent.
On ferme les yeux, on souffle sur les aigrettes des pissenlits et on formule des vœux de paix.

On vous retrouve samedi ? dans les hautes herbes, les sens en éveil.
De 10h à 12h, au jardin des plantes de Lille
Création d’un carnet, écriture poétique et illustration
avec Frédérique Lamblin et Oreli Paskal
réservation : my.weezevent.com/déambulation
https://www.lille.fr/…/Act…/Rendez-vous-aux-Jardins-2024

De 14h à 17h, dans les jardins du Fort de Mons en Baroeul
Histoires minuscules au creux des oreilles
avec Claire Gouelleu
https://www.facebook.com/share/p/QbaMYP7b55PUwy7Y/

On en remet une louche ?

Le festival international de la soupe est terminé ? Pas tout à fait !
On se retrouve samedi à la médiathèque de Lille-Sud avec Attacafa
pour une troisième édition de LA PAROLE AUX CASSEROLES.

Venez avec une anecdote potagère, chou-choux ou radis-cale
une légende de vieux croûtons ou de gros navet
un récit succulent ou aigre-doux
ou un potin épicé à faire rougir les tomates.

On vous offre un bol de soupe pour toute histoire louche racontée !

La grâce avant les vacances.

Le printemps des poètes s’est terminé au lycée Gaston Berger de Lille, vendredi.
Les textes écrits en ateliers avec les élèves ont pris les chemins suspendus. Avec Claire Gouelleu et Gilles Anquez.

« Inspirer de la poésie, c’est comme vivre un miracle
Écouter les gens, c’est comme le soleil qui illumine
Pardonner les erreurs des autres, c’est comme la douceur d’une voix dans la nuit
Pour brûler tes peurs il te faut une patience profonde et souterraine
Merci aux gens qui doutent
et qui savent écouter
et que l’on n’entend pas toujours »