Pffft. La fête prend le vent.

Le vent souffle dans les mots et la pluie nous impose le repli.

Cet après-midi, nous vous proposons quelques lectures et ateliers au centre social de l’Arbrisseau, à deux pas du jardin des cultures.

Au programme, des petites météorologies : des histoires en musique, un atelier de création d’un livre-accordéon, un atelier d’écriture poétique.

Petites météorologies d’Anne Herbauts

Centre Social de l’Arbrisseau, 194 rue du Vaisseau le Vengeur, à Lille Sud

Poser l’encre, jouer de l’accordéon

Le livre accordéon nous invite à tourner les pages sans les tourner.
Il  nous amène à déplier les histoires, à profiter de l’expérience de la page précédente, à regarder d’avance la page qui suit, à danser avec celle qui s’offre à nous et qu’on écrit.
L’encre est jetée, l’encre est posée, déposée. Le souffle, le trait, le hasard, les rencontres deviennent des invitations à composer avec le réel, à l’accueillir comme un cadeau du présent.

Les adolescents, qu’en disent-ils ? ils se saisissent de cet espace d’expérimentation et d’expression de soi, de l’histoire. Et nous ? nous sommes émues de les voir cheminer à travers leurs mots leurs maux.

Demain est devant.

encore un atelier mené avec Emmanuelle Duguet, de l’Inter(s)tisse !

Terre de vie

Commencer une nouvelle année.

Modeler. Remodeler. Construire, aplatir, reconstruire. Regarder, lire, dire et  (d)écrire ce qui se passe. Surtout, ne se passer ni de la terre ni des mots.

Nous sommes entrées en 2019, au foyer du Flocon à Tourcoing, avec des jeunes et un élan particulier.

Trois journées toutes neuves pour rencontrer et expérimenter la puissance sensible de l’argile, dans une bien jolie danse avec les mots.

Trois journées partagées avec Emmanuelle Duguet, de L’inter(s)tisse.

Trois journées à malaxer, tripoter, caresser, gratter, former, dire, déformer, étaler, lire, recouvrir, découvrir, taper, écraser, éclater, sentir, ressentir, écrire, chanter, vibrer. Les oreilles au cœur, les yeux dans les mains.

Jumana, du haut de ses 14 ans, dirait « très satisfaisant, c’est très très satisfaisant ».  Assurément!