Cultiver l’essentiel

Regarder le monde avec imagination. Partager l’élan de son voisin, de sa voisine. Créer. Susciter des pas de côté. Danser. Chanter. Rire des souffles et des accords qui se cherchent, qui se trouvent, qui s’inventent. Tendre l’oreille à l’inconnu. Jouir des rêves et fabriquer des réalités.

Superflu ? Essentiel. Au battement des cœurs. À la respiration. À l’équilibre des âmes.

Aujourd’hui, c’est samedi. Demain, dimanche. Les espaces de partage publics sont là. Et désormais, chaque week-end, on vous chatouille les oreilles, la tête et le cœur avec des histoires enregistrées.

On disait qu’on faisait du BTP ?

Un regard sur les Bienfaits des Textes Poétiques
le Bourdonnement Taquin des Perplexités
le Bruissement Ténu des Paysages
le Bercement de Toutes les Particules
le Brassage de Tant de Pensées
les Bulles qui Tendent des Passerelles
les Bavardages Tellement Précieux
le Bruit du Train des Perspectives
le Bouillonnement Terrible des Possibles

Un dimanche au Grand Sud

L’une est hors du temps. L’autre est au présent. Et vous ? Et nous ?
Attacafa nous invite à partager la lune d’automne.
Rendez-vous ce dimanche, au Grand Sud, pour des histoires du désert, des pâtisseries savoureuses, des performances lunaires hors apesanteur et un concert de Salim Fergani !

🌙 Programmation Lune hors du temps ! Le Dimanche 18 Octobre // Le Grand SudPour cette deuxième date de la Lune hors…

Publiée par Attacafa, scène universelle nomade sur Mardi 8 septembre 2020

Prenons-en de la graine !

Incroyable nature. La fête ? aussi.
Tout est là, sous nos pas, au-dessus de nos têtes.
Prenons-en de la graine.
Et retrouvons-nous à la citadelle, ce samedi après-midi.
On vous partagera quelques histoires pour oreilles girouettes.
Et le vent vous poussera peut-être sur le chemin de l’écriture poétique.

LE PROGRAMME EST CHOUETTE ET ICI !

Les derniers rendez-vous ! J-10

On vous raconte encore quelques histoires
avant de partir se promener dans les bois !
C’est pour tous et c’est pour toutes,
c’est maintenant et c’est avec joie !

Photo Matthias Crépel

jeudi 6 et mardi 11 août
de 16h à 17h30
rue Jean Giraudoux, à Lille-Sud
Lecture au pied des immeubles

samedi 8 août
de 14h à 16h
au Fort de Mons-en-Baroeul
Histoires en musique

dimanche 9 août
de 16h à 18h
dans la serre équatoriale du jardin des plantes de Lille
La mélodie des tuyaux
3 minutes, 2 voix pour 1 spectateur, 1 spectatrice unique !

lundi 10 août
de 16h à 18h
rue de Picardie, à Mons-en-Baroeul
Histoires en musique

mardi 11 août
de 15h à 18h30
au jardin de la maison de quartier du Chemin Rouge à Faches-Thumesnil
Lecture au pied de l’arbre, les pieds dans l’herbe

jeudi 13 août
à 17h
à la médiathèque de Lille-Sud
Le long de la route
Histoires et chants d’ailleurs

vendredi 14 août
de 15h à 19h
rue d’Arsonval, à Lille-Sud
La mélodie des tuyaux
3 minutes, 2 voix, pour 1 spectateur, 1 spectatrice unique !

#VoyageVoyagesLille

Partir en livre ! Cap !

Lire et dessiner dans la rue.
Regarder la vi(ll)e comme un poème, l’écrire, le partager.
L’ici et maintenant est une invitation au voyage !

La semaine dernière, à Lille-Sud, le long de la balade André Gide, deux lectrices ont promené les passants dans les histoires. L’illustratrice Loren Cappelli accompagnait ces déambulations et dessinait l’instant, avec les habitants.
D’un coup de baguette, ces images sont devenues cartes postales du quartier, écrites et envoyées avec grand plaisir !
Cerise ou madeleine, la librairie Au temps lire proposait une petite échoppe mobile ! Chacun, chacune en a profité grâce aux chèques-lire offert par le Centre National du Livre.

Les vacances commencent bien…

À travers chants à Mons

On s’invente des histoires avec la bibliothèque de Mons-en-Baroeul !
On vous emmène ?

au Fort de Mons, rue de Normandie
mardi 7 juillet de 15h à 17h
samedi 8 août de 14h à 16h

au pied de l’immeuble Érables, rue de Picardie
vendredi 17 et mercredi 22 juillet de 10h à 12h
jeudi 23 juillet de 15h à 17h
mardi 28 juillet de 10h à 12h
lundi 3 et lundi 10 août de 15h à 17h

Histoire(s) à penser #2

Celui qui mange l’estomac plein, creuse sa tombe avec ses dents. C’est le proverbe turc qui le dit. Et toi, tu dis quoi ? Et vous ? Et nous ? On se demande qui tire la couverture à soi puis à boulet rouge sur celui qui coupe l’arbre qui nous donne de l’ombre. Euh… Enfin on se questionne. Bon. Écoutez si vous le voulez. C’est l’histoire de celui qui en voulait toujours plus…